Email to someoneTweet about this on TwitterShare on FacebookShare on LinkedIn

photo MPES

Le 27 et 28 septembre, se tenait à Marrakech le Women in Africa Annual Summit. Morgan Philips Middle East & Africa y était !

L’initiative « Women In Africa », lancée 2017, est une plateforme internationale ayant pour objectif le développement économique et l’accompagnement les femmes africaines leaders et à haut potentiel. En effet, la population féminine représente plus de 60% de la population africaine et parmi ces femmes, 27% créent une entreprise en une Afrique.

Changement de taille pour cette deuxième édition : la nigériane Hafsat Abiola succède à Aude de Thuin en tant que présidente exécutive du mouvement ! Et ce fut un succès : le séminaire a réuni pas moins de 480 personnes venant de plus de 70 pays différents (dont 52 africains) à Marrakech, lieu stratégique entre Afrique et Europe.

Cette année, le sommet avait pour thème « Regarder l’Afrique avec confiance et croire en ses talents ». Alors que la première journée était ciblée sur la notion de confiance, la deuxième était, elle, axée sur l’éducation et sur les talents femmes. Par ailleurs, d’autres thématiques, telle que la finance, ont été abordées. Le numérique, lui aussi, était très présent. En effet, de plus en plus de femmes font le choix de créer des entreprises basées sur le numérique du fait de la grande croissance de cette technologie en Afrique ces dernières années. Le but du WIA est donc affirmé au travers de ce sommet : accompagner les femmes entrepreneurs dans la création de leur société.

Par ailleurs, le sommet a été l’occasion pour le WIA Philanthropy de lancer le programme 54. Il s’agit d’un programme lancé avec le soutien de la Société Générale et en collaboration avec Roland Berger, visant à sélectionner et identifier les femmes entrepreneurs innovantes. Le programme a pour but d’identifier et rassembler 54 femmes entrepreneurs de 54 pays africains mais aussi de les mettre en réseau et de leur assurer une visibilité maximale par les relais du WIA.

Par ailleurs, le but du programme est de former et soutenir ces femmes entrepreneurs sur du long terme. Plus de 1200 candidatures ont été reçues pour l’année 2018, candidatures venant de 52 pays sur les 54 que compte l’Afrique. 54 femmes ont été choisies pour la promotion 2018 avec des projets divers et variés : agriculture, transport, médecine, tourisme, énergie …

Enfin, un nouveau programme a été introduit par Aude de Thuin durant le séminaire : Men with WIA. Les hommes souhaitent aujourd’hui être à côté de WIA pour soutenir les talents féminins en Afrique et pour promouvoir l’égalité homme-femme. C’est ce que souhaite notamment promouvoir Accor, partenaire du séminaire, par le biais de l’African Man of the Year Award remis lors de la soirée du 28 septembre.

Morgan Philips Middle East Africa a fortement apprécié ce sommet et encourage cette initiative. De beaux projets ont été réalisés en peu de temps pour les femmes entrepreneurs en Afrique et un avenir prometteur s’annonce pour Women in Africa.

Email to someoneTweet about this on TwitterShare on FacebookShare on LinkedIn

Les commentaires sont clos.