Email to someoneTweet about this on TwitterShare on FacebookShare on LinkedIn

C’est un premier exploit pour l’ingénierie spatiale au Rwanda. Après l’annonce du grand événement « Africa CEO Forum 2019 » qui se tiendra fin Mars à Kigali, le Rwanda continue à faire parler de lui en réalisant une prouesse pour l’industrie technologique.

Il y a à peine une semaine, le gouvernement rwandais annonçait son lancer de satellite dans l’espace. Construit à Toulouse, lancé en Guyane et accompagné de six autres satellites, Icyerekezo peut être considéré comme le fruit d’un partenariat public-privé. Réunissant aussi bien sphère privée que sphère publique, cette innovation historique est née d’une collaboration entre le Ministère des Technologies, de l’Information et de la Communication et l’entreprise britannique OneWeb, spécialisée en télécommunications.

C’est dans une perspective de transformation numérique que les deux entités ont réalisé ce projet. Icyerekezo est parti le 27 février depuis la base de Kourou afin d’améliorer la connectivité des écoles du pays. En effet, il était impératif pour les autorités locales de connecter les établissements scolaires les uns aux autres afin de stimuler le service éducatif du pays. Raccorder les écoles à internet et leur offrir une connexion à haut débit à l’école : tel est l’objectif national pour désenclaver les territoires les plus reculés.

Deux millions de dollars auront servi à cette opération dont les résultats bénéficieront en premier lieu à l’école Saint Pierre de l’île Nkombo. Ce sont d’ailleurs les élèves de cet établissement qui ont pris soin de nommer le satellite Icyerekezo, « vision » en langue Kinyarwanda.

Cette amélioration du service internet s’inscrit dans une perspective plus large car si le fossé cherche à être réduit, ce n’est d’autre que pour limiter la fracture qui marque le pays entre territoires isolés et territoires développés. Ce premier satellite rwandais se veut être une tentative d’uniformisation du développement à échelle locale .

Une collaboration est également prévue d’ici mai prochain avec le Japon. Le pays travaille de pair avec l’Agence de coopération internationale du Japon et à l’Agence spatiale japonaise pour lancer un autre satellite juste avant la troisième édition de la Transformation de l’Afrique.

Email to someoneTweet about this on TwitterShare on FacebookShare on LinkedIn

Les commentaires sont clos.