Morgan Philips Group annonce une acquisition stratégique en Europe!

Voir
Email to someoneTweet about this on TwitterShare on FacebookShare on LinkedIn

Philo

Cette citation ne vous est pas inconnue, nous l’avons déjà commentée à l’occasion du dernier #PhiloFriday. Mais nous n’avions pas abordé l’impact de cette réflexion sur l’ego.

Quand nous nous consacrons à un projet de 8h du matin à 9h du soir, que les week-ends se passent smartphone en poche et que les jours de congés ressemblent davantage à du télétravail qu’à une pause véritable, comment accepter l’idée que quelqu’un d’autre ferait aussi bien que nous ? Ce constat, pris au pied de la lettre, serait bien déprimant et pousserait à l’immobilisme plutôt qu’à l’action. Pourtant, il me semble contenir une nuance très positive.

Non, aucun de nous n’est absolument irremplaçable. Le monde continue de tourner, aussi important puisse être le leader qui s’en va. Mais si personne n’est irremplaçable, il n’empêche que chacun laisse sa patte. Dans toute réalisation, dans chaque projet mené à terme, la façon de faire des acteurs et qui plus est du leader est perceptible. Est-elle meilleure ou non ? Vaste question. Il n’empêche qu’elle est différente de ce qu’aurait été celle de quelqu’un d’autre.

C’est cette façon de faire particulière, souvent essentiellement liée aux soft skills, que tâchent d’identifier les consultants. Mais ces pratiques relèvent souvent du subjectif quand il s’agit de les évaluer. Ainsi, il arrive parfois que le favori du consultant ne soit pas celui du client-recruteur. Il convient pour cela de fonctionner par short lists, de proposer plusieurs candidats avec des compétences techniques comparables, qui se distingueront aux yeux de leur futur employeur grâce à leurs compétences personnelles, leur savoir-être. L’humain demeure essentiel, surtout à l’ère où l’information abonde. Et l’irremplaçable réside précisément dans cette dimension humaine, non dans les compétences techniques partagées par tous les anciens élèves d’une école et tous les salariés d’une entreprise. L’humilité est de mise donc, quelle que soit notre position (candidat, consultant ou recruteur), mais l’ambition aussi. Notre plus-value réside bel et bien dans nos valeurs et notre personnalité !

Charles-Henri Dumon , CEO & Founder de Morgan Philips Group

Email to someoneTweet about this on TwitterShare on FacebookShare on LinkedIn

Pas de commentaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.

 
Laisser un commentaire