Email to someoneTweet about this on TwitterShare on FacebookShare on LinkedIn

medical_technology

 

Le Chiffre d’Affaires de l’industrie des Dispositifs Médicaux a connu une croissance de plus de 7% par an entre 2012 et 2017. Les prévisions sont de 6,4%  de croissance par an jusqu’en 2020.

 

Les tendances du CES  (Le Consumer Electronics Show est le plus grand salon annuel dédié à l’innovation technologique) de Las Vegas de 2017, montrent que l’avenir technologique est clairement orienté vers le médical : l’espace dédié aux startups de la santé a augmenté de 40% entre 2014 et 2016.

L’avenir est définitivement tourné vers une médecine 2.0, c’est à dire une médecine au sein de laquelle tous les intervenants seront connectés (fabricants et distributeurs de Dispositifs Médicaux, établissements de soins, médecins, laboratoires pharmaceutiques, patients, et autorités de santé).

 

Si l’avenir semble prometteur pour les fabricants et distributeurs de Dispositifs Médicaux grâce notamment aux besoins croissants de la « silver économie » en termes de matériels de soins, ils devront dorénavant composer avec de nouveaux intervenants sur leur marché.

 

Le géant de l’Internet Google (50 Milliards d’Euros de CA en 2017) investit massivement dans le futur de l’humanité au travers de la santé. L’objectif avoué est l’augmentation de la durée de vie de l’Homme. Grâce à l’intelligence artificielle et les nanotechnologies, nous deviendrions des « Hommes augmentés ». Voir article du TIME de septembre 2013 « Can Google solve death ? ».

Larry Page, PDG de Google via la maison mère Alphabet Inc, est directement intéressé par le problème, et a créé Google X, un centre de recherche médical dirigé par Astro Teller. Ce dernier travaille en association avec le laboratoire Novartis, et investit des milliards de dollars dans la recherche au travers de firmes spécialisées dans la recherche d’anticorps, une autre spécialisée dans le décryptage des gènes et une filiale dédiée à la lutte contre le vieillissement.

Google a également recruté Ray Kurzweil, un ingénieur informaticien spécialiste de l’intelligence artificielle très célèbre outre-Atlantique. Selon lui, grâce à des micro-robots, notre corps sera bientôt capable de se « réparer tout seul ». Par exemple, un globule rouge robotisé serait 1000 fois plus puissant que son homologue biologique. « Dans vingt ans, notre cerveau sera directement relié à un cerveau synthétique virtuel et notre pensée deviendra un mélange de pensée biologique et non biologique », déclare-t-il.

Corps robotisé, conscience reprogrammée pour l’immortalité, ces étonnantes ambitions de Ray Kurzweil sont concrètement les projets de Google.

A ce jour, Google est également associé avec le laboratoire pharmaceutique Sanofi pour le traitement du diabète, soit un marché d’environ 60 Milliards d’euros dans les 5 prochaines années.

L’idée est la mise au point d’une médecine proactive ou prédictive. Lentilles de contact pour surveiller le diabète, pilule capable d’anticiper l’apparition d’un cancer…, grâce à des capteurs et aux algorithmes informatiques de Google, la médecine est en train de vivre une véritable révolution technologique.

 

A l’instar de Uber, qui a forcé par son nouveau modèle économique certaines entreprises traditionnelles à se repenser pour survivre, Google et son association avec les laboratoires pharmaceutiques, vont obliger les fabricants et distributeurs de Dispositifs Médicaux à revoir leur modèle économique.

L’histoire du XXème siècle a prouvé que les consommateurs sont les grands bénéficiaires de ces progrès technologiques. Cependant, il faudra régler les problèmes éthiques que cette médecine connectée pose inévitablement. En effet, un futur où la santé est intimement liée à la technologie constitue un vrai risque, notamment en termes de sécurisation des données personnelles de santé.

 

Sans aucun doute, les problématiques de recrutement des fabricants historiques de Dispositifs Médicaux vont évoluer rapidement, et les Cabinets de Chasse et de Recrutement vont devoir revoir leurs méthodes de recherche et de qualification des candidat(e)s proposé(e)s. Des profils alliant un parcours dans le domaine des DM et une connaissance significative des nouvelles technologies et du Digital seront clairement privilégiés pour les postes de Management à venir.

Grâce à une expérience significative acquise en France et en Allemagne sur des postes de Management dans le secteur de la Santé, et plus particulièrement chez les fabricants de Dispositifs médicaux, et une culture profondément ancrée dans le digital, le Cabinet de Chasse et de Recrutement Morgan Philips Hudson Executive Search est clairement le partenaire 2.0 incontournable pour accompagner les acteurs du secteur des Dispositifs Médicaux dans leurs stratégies de recrutement de cadres, cadres supérieurs, et dirigeants.

 

Ronan Grivaz,
Manager Life Sciences and Healthcare

Email to someoneTweet about this on TwitterShare on FacebookShare on LinkedIn

Les commentaires sont clos.