Email to someoneTweet about this on TwitterShare on FacebookShare on LinkedIn

L’heure du digital : l’épanouissement des écoles de codage en Afrique

Le code est un texte permettant de donner des instructions à tout appareil électronique (ordinateur, téléphone, console…). Ce code est produit grâce à des langages de programmation plus ou moins complexes tels que Java ou Ruby. Les développeurs doivent maîtriser ces langages, c’est le fondement de l’informatique.

Ce secteur recrute de plus en plus de cadres au cours des années, dont de nombreux jeunes formés sur les méthodes issues de la Silicon Valley. Cette méthode se traduit par une évolution dans un environnement start-up avec des mentors et non pas des professeurs.

Dans le cadre d’un engagement sociétal pour soutenir la croissance en Afrique, SAP lance en 2015 « Africa Code Week ».  Cette initiative compte initier des jeunes ainsi que des enseignants aux bases de la programmation informatique. Des centaines d’écoles, d’entreprises, d’associations et des organismes gouvernementaux et non-gouvernementaux transmettent leur savoir au cours de cette semaine dédiée au codage. Cette intervention permet aux jeunes Africains de saisir les opportunités sans précédent que leur réserve la révolution numérique. Ces deux dernières années, plus d’un demi-million de jeunes venant de toute l’Afrique ont écrit leurs premières lignes de code.

Le digital est l’un des secteurs les plus porteurs économiquement. Aujourd’hui, le Nigeria crée un programme de codage, CodeLagos, pour les écoliers de l’État de Lagos. Le gouverneur de l’État de Lagos, Akinwunmi Ambode a pour projet d’ici fin 2018, l’ouverture de 5 000 centres de codage tant dans l’enseignement secondaire que primaire. Ce projet CodeLagos a pour objectif sur le long terme d’apprendre à toute la capitale du pays, les bases de la programmation informatique.  Le gouverneur sollicite donc le corps professoral des écoles. Chaque enseignant participant à ce projet percevra une prime grâce à une levée de fonds effectué par Akinwunmi Ambode.

Comme un peu partout en Afrique, le code connaît un fort succès. D’après l’étude du McKinsey Global Institute « World at Work », ils estiment qu’en 2020, 45 millions de postes dans le digital seront laissés vacants. De nombreuses initiatives ont été prises sur le continent comme « Africa Code Week ».  Cette plateforme d’enseignement intracontinentale favorise le développement de l’apprentissage du code.

Le codage est un secteur d’avenir et également un fort vecteur d’emplois en Afrique.

 

Marion Navarre
Managing Director Morgan Philips Executive Search Africa & Middle East 
mnavarre@morganphilips.com


Morgan Philips Executive Search

Cabinet de chasse de têtes de cadres dirigeants et d’experts. Nous trouvons pour votre entreprise les meilleurs talents où qu’ils soient.

>> Recruter vos talents, mieux, plus vite et moins cher

Découvrez nos 10 raisons d’utiliser les services d’un chasseur de têtes !

 

 

Email to someoneTweet about this on TwitterShare on FacebookShare on LinkedIn

Les commentaires sont clos.