Morgan Philips Group acquiert les activités de recrutement d'Hudson en Europe

Voir
Email to someoneTweet about this on TwitterShare on FacebookShare on LinkedIn

les_secteurs_qui_recrutent

D’ici à 2027, l’Afrique devra créer 122 millions d’emplois selon les objectifs de l’OIT. Avec l’émergence d’une classe moyenne et une fuite des cerveaux inquiétante, le continent a un besoin croissant de talents qualifiés.

Quels sont justement les secteurs qui recrutent en Afrique ?

 

  • L’espérance de vie et les dépenses de santé étant bien inférieures au niveau mondial, le continent africain présente un manque criant de médecins et soignants. Avec une refonte du secteur de la santé(augmentation des dépenses au Rwanda ou au Nigeria, développement de politiques de santé etc.) des ouvertures d’emploi sont immanquables !
    On observe par ailleurs la création de plus en plus de startups et applications mobiles liées au secteur de la santé. Certaines grandes capitales africaines sont même devenues des centres médicaux incontournables attirant patients de tout le continent (Maroc, Kenya…).

 

  • Le mobile banking est aussi une tendance lourde des nouveaux secteurs qui recrutent sur le continent. Alors même que les banques physiques n’atteignent par encore la totalité de la population africaine, les partenariats telecoms et services financiers sont de nouvelles pépites à suivre.

 

  • La demande constante de nouveaux logements et infrastructures poussent également le secteur du BTP et de la construction. De nouveaux opérateurs pan-africains ou internationaux s’emparent de ces marché et recherchent alors des talents qualifiés et mobiles pour répondre aux nouveaux projets. 

 

  • Poussés par la diversification de leurs économies et le souci constant de répondre aux demandes des consommateurs, la plupart des pays ont développé d’importants programmes dans l’agribusiness afin de favoriser les industries de seconde transformation dans l’agro-alimentaire (cacao, café, boisson, huiles, viande…).

 

  • Après des mois de baisse, les cours du pétrole amorcent enfin une remontée, même timide. Il y a fort à parier qu’il faudra continuer avec le secteurs pétroliers et miniers pour créer de nouveaux emplois. En effet, les nouveaux gisements et contrats d’exploitation sont encore d’actualité sur tout le continent.
Email to someoneTweet about this on TwitterShare on FacebookShare on LinkedIn
  • UN AVENIR IMAGINAIRE
    Par rapport aux autres pays, la plupart des pays africains sont encore en voie de développement ou même sous développé « un pays noir ». La raison en est qu’il y a du retard surtout dans le domaine de technologie et de l’usage de méthode traditionnelle. Si les pays africains arrivent à maîtriser ces problèmes, c’est-à-dire on pratiquera la technique moderne pour favoriser la qualité et la quantité des produit agricole et industrielle et on utilisera les différentes machines modernes comme le tracteur pour cultiver, les robots pour faciliter la production dans les industries…, tout le monde croit que l’Afrique ira plus loin. L’une de cause de la pauvreté en Afrique est aussi l’insuffisance des usines pour transformer la matière première en produit finis et à cause de cela, les africains exportent la matière première et importe le produit finis. Pour faire sortir à ce problème, il est praticable de créer les différentes industries pour que l’Afrique n’importe plus le produit finis mais par contre, il l’exporte. Dans ce cas, le problème de chômage qui est encore plus élevé est résolu car les industries ont besoin d’individu pour les dérouler. Même dans le domaine agricole, on y a besoin de personne.
    Afrique rencontre encore devant cela un grave problème. Certes on a besoin de recruter pour se développer mais avant tout la restauration et l’installation est primordiale. Par rapport à l’Europe et l’Amérique, L’Afrique rencontre une insuffisance d’industrie ainsi que des personnels. Par conséquent on a besoin de recruter.

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.

 
Laisser un commentaire