Email to someoneTweet about this on TwitterShare on FacebookShare on LinkedIn

De plus en plus de talents africains se lancent aujourd’hui dans la création de start-up. Alors que certaines peinent à se développer, d’autres ont des perspectives d’évolutions bien plus positives sur le continent, et voire au-delà.

L’électricité, et les utilities au sens large, font partie des domaines de prédilection de ces start-ups africaines.

Ainsi, la start-up Jacigreen, créée par la nigérienne Mariama Mamane, en est un bon exemple. Elle a pour objectif de développer un procédé révolutionnaire permettant d’utiliser des jacinthes d’eau pour produire du biogaz, pouvant par la suite être transformé en électricité. Double avantage à produire de l’électricité à partir de ces jacinthes d’eau : la ressource est renouvelable et les jacinthes permettent le nettoyage des rivières et des lacs.

Mariama Mamane a reçu le soutien de nombreuses personnes sur ce projet et a même pu intégrer l’incubateur de son école grâce à sa victoire au concours Parcours entrepreneurs organisé par le 2iE. Elle a, par ailleurs, fini lauréate du prix Young Champions of the Earth pour la région Afrique lui permettant d’obtenir une bourse de financement d’une partie de son projet.

La start-up Mandulis Energy, créée en Ouganda, innove également en mettant l’agriculture au service de l’électricité. En effet, Mandulis Energy souhaite produire de l’électricité à partir de la biomasse issue de déchets agricoles. Ce système, mis en place en 2014, dispose lui aussi d’un double avantage : en plus de donner une seconde vie aux déchets agricoles issus des productions de maïs, riz ou cacahuètes, il permet la production d’énergie à faible coût.

La start-up est en pleine évolution et bénéficie d’ailleurs dorénavant du soutien du groupe Total. Ainsi, Avec un objectif sur le court terme d’arriver à alimenter 1500 fermes installées dans le nord du pays, l’équipe de cette start-up espère ne pas s’arrêter là et souhaiterait ensuite pouvoir s’étendre à seize villages permettant l’accès à l’électricité à plus de 100 000 personnes. L’ambition de Mandulis Energy va même au-delà de l’Ouganda, puisque la start-up aimerait pouvoir s’étendre sur le reste du continent africain, notamment dans les pays à dominante rurale.

Sources :
https://afrique.latribune.fr/entreprises/la-tribune-afrique-de-l-energie-by-enedis/2018-08-29/startups-en-ouganda-l-agriculture-au-service-de-l-electrification-788351.html
https://afrique.latribune.fr/entreprises/la-tribune-afrique-de-l-energie-by-enedis/2018-09-19/startups-au-niger-de-l-electricite-a-partir-de-jacinthes-d-eau-790745.html

Email to someoneTweet about this on TwitterShare on FacebookShare on LinkedIn

Les commentaires sont clos.