Email to someoneTweet about this on TwitterShare on FacebookShare on LinkedIn

L’institut Choiseul a rendu sa 5ème édition du classement Le Choiseul 100 Africa – Les leaders économiques de demain.

Cette étude a pour but d’identifier les 200 dirigeants africains de 40 ans et moins jouant ou amenés à jouer un rôle important dans le développement du continent africain dans un avenir proche.

Ces dirigeants africains viennent de tout horizon et incarnent dynamisme et renouveau de tout un continent. Ils sont par ailleurs espoir de toute une génération. Afin d’établir ce classement, plusieurs critères sont pris en compte : l’image, la réputation, le parcours et les compétences, le pouvoir et la fonction, l’influence et les réseaux, le potentiel et le leadership. Ces points, une fois pondérés, permettent d’obtenir le classement final. Cette année, sur les 54 pays africains, 41 sont représentés.

Cela s’élève à 3 de plus que l’année passée. L’Afrique de l’Ouest arrive en tête avec 56 lauréats dont 19 présents au Nigeria qui est, lui, le pays le plus représentés. L’Afrique de l’est arrive en deuxième position suivi par l’Afrique du Nord. Concernant les pays les plus représentés, le Maroc talonne le Nigeria avec 16 lauréats alors que l’Afrique du Sud est représentée par 15 lauréats.

Ce classement reste donc inchangé par rapport à celui de 2017. Pour ce qui est des secteurs représentés, les nouvelles technologies l’emportent sur la finance et le secteur manufacturier représentés, pour chacun, par 38, 27 et 19 représentants. Suivent ensuite l’immobilier/constructions et les institutions. 67 nouveaux leaders leur entrée dans le classement dans cette 5ème édition.

Arrive en première position Sahbi Othmani, Directeur Général d’une entreprise algérienne du secteur agro-alimentaire. Il est suivi de Kabiru Radiu et Sébastien Kadio-Morokro, respectivement directeur général de Bua Group (Nigeria) et directeur général de Pétro Ivoire (Côte d’Ivoire). Enfin, les femmes sont plus représentées cette année dans le classement puisque, parmi les 200 lauréats, nous passons de 60 (2017) à 67 femmes leaders (2018).

Nous pouvons notamment retrouver dans le top 20 du classement 6 femmes : Zukie Siyotula (Afrique du Sud), Leila Bouamatou (Mauritanie), Amrote Abdella (Éthiopie), Natalie Payida Jabangwe (Zimbabwe), Sarah Kerroumi (Maroc) et Jeanne Sissoko-Zeze (Côte d’Ivoire).

Nul doute que ces femmes et hommes gagneront encore en renommée et réussite dans les prochaines années.

Email to someoneTweet about this on TwitterShare on FacebookShare on LinkedIn

Les commentaires sont clos.