Email to someoneTweet about this on TwitterShare on FacebookShare on LinkedIn

La troisième édition de la foire AKAA, acronyme d’Also Known As Africa, s’est déroulée du 9 au 11 novembre à Paris. Il s’agit de l’unique foire d’art contemporain et de design tourné vers l’Afrique ayant lieu en France.

L’évènement, présent au Carreau du Temple pendant 3 jours, a permis à 49 exposants de représenter les œuvres de pas moins de 130 artistes vivant en Afrique ou d’origine africaine. Nous avons ainsi pu retrouver des œuvres de photographes, de peintres, de plasticiens, ….

La foire a été créée par Victoria Mann avec pour objectif de faire découvrir les arts d’Afrique et plus largement, de décloisonner le continent africain. Pour cela, la manifestation met à l’honneur chaque année de jeunes talents ayant un lien avec l’Afrique afin de leur offrir l’opportunité d’être dévoilés aux yeux du monde entier. Nous retrouvons ainsi, au sein de la foire, aussi bien des artistes africains que des artistes d’Europe ou encore des Amériques.

C’est le cas, par exemple, de Susana Pilar, artiste cubaine, qui a exposé son œuvre monumentale au cœur de l’exposition. Cette artiste a été choisie en raison de ses origines africaines.

L’algérienne Dalila Dalléas Bouzar a, de son côté, eu la chance de peindre les portraits des visiteurs, préalablement maquillés. Cela n’est sans rappeler les rituels de cérémonies ancestrales. Enfin, des rencontres spécifiques ont eu lieu dans le cadre de cet évènement afin d’échanger autour du thème « Global South Connections » et des réseaux d’échanges culturels artistiques. Nul doute qu’à la faveur de ce type d’expositions et d’autres initiatives internationales, en Europe et en Afrique, l’art contemporain africain s’impose de plus en plus dans nos galeries.

Sources : https://culturebox.francetvinfo.fr/arts/evenements/troisieme-foire-d-art-africain-akaa-ce-week-end-a-paris-281781

Email to someoneTweet about this on TwitterShare on FacebookShare on LinkedIn

Les commentaires sont clos.