Email to someoneTweet about this on TwitterShare on FacebookShare on LinkedIn

ampoule-marketing

« Designed by janoon028 / Freepik »

Saviez-vous qu’en moyenne, un américain dépensera $3.700 lorsqu’un Nigérian n‘en dépensera pas moins de $40.

Dans un de nos articles portant sur l’innovation, nous n’avons pas manqué de préciser que celle-ci devient une priorité stratégique pour un nombre croissant d’entreprises établies en Afrique ; le secteur de la médecine n’y échappe pas lui non.

Beaucoup de jeunes entrepreneurs africains ont effet identifié un important besoin dans ce secteur et commencent à y apporter d’ingénieuses solutions.

C’est le cas d’Arthur Zang, jeune entrepreneur de 26 ans originaire du Cameroun et inventeur du CardioPad. Né d’un constat établi entre Arthur Zang et le professeur Samuel Kingué, le CardioPad est une tablette permettant d’enregistrer et d’analyser l’activité cardiaque des patients. Moins coûteux et plus facile d’entretien, de nombreux hôpitaux ont dès lors adopté ce dispositif renforçant l’accessibilité aux soins dans un pays où seulement quarante cardiologues sont aujourd’hui recensés pour plus de 20 millions d’habitants.

D’autres innovations ont vu le jour en Afrique telle que l’application web et mobile JokkoSanté, basée sur le principe de la médecine coopérative qui contribue à l’échange de médicaments non utilisés. Développé au Sénégal, ce système fait passer la boîte à pharmacie de l’échelle familiale à l’échelle communautaire permettant ainsi de lutter contre le gâchis et la contrefaçon des médicaments, rendant même ces derniers plus abordables.

Cette initiative est soutenue par de grands groupes tels que Orange, La Fondation Pierre Fabre ou même Bohringer Ingelheim.

Enfin, évoquons également Ashley Us, sud-africain fondateur de Medical Diagnostech, qui a mis au point un test de dépistage permettant de détecter des souches de malaria en 30 minutes à partir d’un échantillon de sang ainsi que de déterminer si son traitement fonctionne. Ce dispositif ne coûtant que $0,30cts permet d’ores et déjà de combattre cette épidémie.

Le continent africain s’est ainsi converti en une dynamique boîte à idées, n’hésitant pas à s’engager sur le terrain sanitaire et les enjeux de santé. A n’en pas douter certaines de ses innovations se transposeront certainement à d’autres zones géographiques du globe où l’accessibilité aux soins demeure critique.

Email to someoneTweet about this on TwitterShare on FacebookShare on LinkedIn
  • La recherche médicale est très importante et inséparable à notre vie. La raison en est que la santé est une première richesse pour chaque individu. La maladie existe toujours et il y a même la maladie soit disant incurable. Dans cette perspective on ne cesse d’ encourager ceux qui ont la volonté de consacrer leur vie pour la recherche médicale. Auparavant on considère toujours que l’ Europe est le seul spécialiste de la recherche médicale. Actuellement, grâce au bon Dieu si on peut le dire, on trouve une certaine innovation en Afrique c’est à dire l’ Afrique commence à dynamiser la recherche médicale.
    Sur ce point de vue on constate aujourd’hui le développement de la recherche médicale dans le pays Africain. A Madagascar par exemple un des pays Africains, on trouve la présence de la faculté Médecine qui se situe à Ankatso. D’ après le sondage et statistique, on sait que cette faculté est la plus grande de l’Océan Indien. Cela veut nous dire qu’ il y une grande innovation dans les pays Africains. Pas seulement dans les études supérieures mais on constate que tout le monde s’ intéresse et se préoccupe dans la recherche médicale. Parlons toujours le cas de Madagascar, un des pays Africains, on trouve toujours et partout la présence de cette recherche.
    Lorsqu’ on parle de la recherche médicale je suis sûr et certain que tout s’ intéresse et chaque citoyen accorde parce que cela touche le point vital de la vie, c’est à dire la santé. Sans la santé on ne peut rien faire et on ne peut même pas vivre normalement. Dans tout le cas la recherche reste toujours difficile mais c’ est un travail sacré. Il est donc très important et nécessaire de féliciter et d’encourager ceux qui sont en train de chercher.
    En Afrique, il y a une innovation Presque dans tous les domaines sanitaire. Il y a le cas Arthur Zang, feigne entrepreneur du Cameroun et inventeur du Cardio Pad qui est un témoin vivant de l’ innovation africaine. Pas seulement lui mais on trouve Presque dans toutes régions, dans tous districts et dans tous les Etats africain. Remercions. Le bon Dieu parce que l’ initiative et là, créativité et la volonté ne sont pas absent et il y a heureusement ceux qui soutiennent ou ce que nous appelons sponsor de les hommes de bonne volonté.
    Lorsqu’on parle enfin de la recherche médicale, qui ne sait pas qu’il s’ agit d’un travail difficile, d’une tâche très importante par le fait que le frais de la recherché que le prix de matière à transformer coûtent chers. Cependant, remercions toujours le créateur car l’ Afrique ne croise pas les bras même s’ il y a cette difficulté.
    Un encouragement et félicitation alors pour l’Afrique qui commence à dynamiser.

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.

 
Laisser un commentaire