Email to someoneTweet about this on TwitterShare on FacebookShare on LinkedIn

Selon plusieurs études émanant de diverses organisations patronales dans le monde, la problématique n°1 qui empêche les dirigeants de dormir est le sourcing et la rétention de talents.

 

rs recrutement

 

Malgré tout, le recrutement est resté à un niveau très artisanal et rien n’est véritablement fait, sauf dans les entreprises les plus performantes, pour moderniser les stratégies de recrutement et de rétention de talents. Pendant de nombreuses années le recrutement était facile: le sentiment de beaucoup d’entreprises était que les gens devaient s’estimer heureux d’avoir un job. Le sentiment qui prévalait aussi était que n’importe qui pouvait s’intituler recruteur et pouvait recruter. Les entreprise ne mesuraient pas précisément combien leur coûtait chaque recrutement et n’analysaient pas du tout le processus de recrutement ni son efficacité.

Cela a changé depuis quelques années avec une guerre des talents qui s’exacerbe pour certains profils où la demande est bien supérieure à l’offre et donc les entreprises qui n’ont pas amélioré leurs pratiques de recrutement se retrouvent fort démunies devant le phénomène.
Le paradoxe c’est qu’aujourd’hui, malgré un fort taux de chômage, les entreprises ont des difficultés pour remplir certains postes. Malgré 14 millions d’américains au chômage, il y a là-bas 3,2 millions de jobs qui ne sont pas pourvus.

L’importance croissante de la technologie dans la marche des affaires fait que sa maîtrise devient obligatoire, même pour les jobs basiques. Auparavant de nombreux postes pouvaient être remplis par une main d’œuvre abondante et interchangeable. Alors que maintenant les entreprises sont en concurrence pour un réservoir plus petit d’une main d’œuvre plus qualifiée.

La technologie est une véritable révolution, c’est une opportunité fantastique, mais challenging, pour faire la différence avec ses concurrents en matière de recrutement de talents. Quand par le passé vous aviez 100 candidatures sur chaque annonce, vous pouviez vous contenter d’un process de recrutement approximatif, maintenant vous avez de la chance si vous avez 3 candidatures. Si vous en avez 3, vous n’avez pas intérêt à les perdre!

Vous avez donc tout intérêt à vous poser les bonnes questions avant de vous lancer dans des process de recrutement: comment est perçue ma « marque employeur », quelle est la durée entre le début d’une mission et l’embauche du candidat? Combien de candidats ne sont pas retenus entre la réception de cv et l’interview? Quels sont les facteurs influençant le nombre de candidatures reçues? Sommes-nous capables au niveau de notre service RH d’aller chercher les meilleurs talents partout dans le monde? Suis-je capable d’utiliser le « big data » RH au sein de mon entreprise?…..

Autant de questions et d’autres sur lesquelles Morgan Philips Executive Search peut vous conseiller et vous aider à mettre en place des instruments de mesure et les meilleures stratégies de recrutement vous permettant de recruter les meilleurs talents.

 

 

Charles-Henri Dumon , CEO & Founder de Morgan Philips Group

Email to someoneTweet about this on TwitterShare on FacebookShare on LinkedIn

Pas de commentaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.

 
Laisser un commentaire