Email to someoneTweet about this on TwitterShare on FacebookShare on LinkedIn

philofriday

Je me rappelle une anecdote : je me trouvais à mon bureau dans l’open space, et un commercial avait signé un gros contrat. Toute l’équipe venait d’en être avertie par mail, quand un jeune collègue qui était arrivé depuis peu, lui dit : « tu as tellement de chance ! ». Le commercial s’est immédiatement rembruni. Non, dans cette affaire, aucune place n’avait été laissée à la chance. Voilà plus de six mois qu’il travaillait à ce que ce client signe et son succès n’était dû qu’à sa patience et à son acharnement.

 

Le mot chance provient du verbe latin cadere : tomber. Par extension, ce verbe désignait la façon dont les dés tombaient, donc l’aléa, le hasard. L’origine sémantique du mot chance lui confère un caractère incontrôlable et immesurable.  La chance n’a donc aucunement sa place dans la réalisation d’objectifs professionnels. Seuls le travail, l’organisation et la vision mènent au succès. Ce n’est qu’une fois que tout a été pensé et mis en place que la chance peut intervenir.

 

Attention, il ne s’agit pas là de fustiger les chanceux. Au bout du compte, un chanceux qui réalise son objectif sera davantage félicité qu’un travailleur acharné qui ne le réalise pas. Cela semble évident, à condition d’ajouter la précision que cette évaluation ne vaut qu’à court terme. Dans le cadre d’un recrutement, il apparaît indispensable de se renseigner suffisamment sur le candidat pour savoir comment il fonctionne. Mise-t-il tout sur son talent et sa chance ou travaille-t-il dur ? Afin de sélectionner la bonne personnalité, il convient de bien identifier votre besoin. Pour ce faire, différents paramètres doivent être évalués :

 

  • Quel poste et quelle équipe le talent va-t-il intégrer ? Un mauvais recrutement peut saper l’émulation du groupe et la synergie d’une équipe.
  • Avez-vous besoin de créativité ou de fiabilité ? Si vous cherchez un regard neuf et un esprit out of the box en vue de redynamiser votre entreprise, vous ne vous orienterez pas vers le même profil que si vous construisez une équipe dans un contexte challengeant.
  • Quels sont vos délais ? Avez-vous besoin de quelqu’un opérationnel immédiatement ou le candidat disposera-t-il de quelques semaines pour prendre son poste en toute tranquillité ?

Voici quelques questions que vous devez vous poser avant même de rédiger la description du poste et de publier votre annonce. Le recruteur non plus ne peut pas compter sur la chance. Ainsi, pour assurer la plus grande efficacité, il convient avant toute chose de recenser clairement les besoins de votre entreprise. Morgan Philips Group propose pour cela différents services répondant aux enjeux de vos recrutements. De la chasse de tête à l’intérim, en passant par le management de transition, nos consultants vous aident à définir vos besoins avec précision et n’hésitent pas à vous rediriger vers les experts de l’entité la plus pertinente !

Charles-Henri Dumon, CEO & Founder of Morgan Philips Group @CHDumonMorgan

Email to someoneTweet about this on TwitterShare on FacebookShare on LinkedIn

Pas de commentaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.

 
Laisser un commentaire