Email to someoneTweet about this on TwitterShare on FacebookShare on LinkedIn

Forme souple de l’employabilité, le management de transition offre aux employeurs l’opportunité de disposer de compétences très pointues pour une durée déterminée. Plus grande est l’expérience d’un manager, plus chères sont ses prestations. Séduisant chaque année davantage, l’intérim de transition ne cesse d’évoluer. Afin d’accéder au niveau d’expertise qu’elles convoitent tout en respectant leur budget, certaines entreprises font appel à des managers de transition, pour quelques jours par semaine seulement.

 

 MPET

 

 

  • Le management de transition à temps partiel permet de travailler avec les meilleurs talents à moindre coût.

 

Le marché du management de transition à temps partiel répond aux situations nécessitant l’intervention d’experts ou de managers. Mais contrairement au management de transition classique, ces situations ne sont pas caractérisées par l’urgence. Ce sont des caps nécessaires au bon fonctionnement d’une  entreprise qui doivent être franchis dans les meilleures conditions. Le  management de transition à temps plein met à disposition de l’entreprise un manager dont le niveau d’expertise dépend du budget disponible. Cette formule classique opère à merveille, mais représente un coût jugé parfois inaccessible pour un certain nombre d’acteurs économiques. Le temps partiel y remédie. Plutôt que de prendre un manager de niveau intermédiaire à temps plein, l’entreprise peut choisir de confier les rênes du projet à un manager expert à temps partiel. Un expert remplira autant de missions qu’un manager intermédiaire, mais le fera plus vite et de manière plus audacieuse. De plus, à temps partiel, un tel manager ne coûte pas plus cher qu’un manager classique à temps plein. Ce marché, apparu il y a cinq ans, séduit de plus en plus.  

 

  • Dans quel cas choisir le management de transition à temps partiel ?

 

Le management de transition à temps partiel s’adresse aux entreprises qui n’ont pas les moyens financiers de faire appel à un expert ou un manager confirmé. Deux types d’entreprises se distinguent : les PME en difficulté et les startups en pleine croissance. Les entreprises de taille intermédiaire traversant des crises n’ont pas suffisamment de visibilité pour s’offrir les services d’un manager rémunéré à 150k€ annuels dont l’action pourrait pourtant se révéler salvatrice. Un manager de transition à temps partiel sera en mesure de préparer l’avenir dans un environnement incertain. L’intervention de managers de transition dans les startups répond à une problématique similaire mais opposée. Certaines startups connaissent une expansion fulgurante. Cette situation, de prime abord positive, peut se muer en crise si elle est gérée de manière empirique. Un expert permet de structurer et d’assurer de beaux jours aux jeunes entreprises.

 

  • Le management de transition à temps partiel : un marché encore méconnu.

 

Le marché du management de transition à temps partiel est embryonnaire. S’il séduit et se développe, les structures actuelles ne permettent pourtant pas encore une organisation optimale. Aujourd’hui, le travail à temps partagé est géré par des organisations régionales regroupées dans les Chambres de Commerce. Afin d’optimiser les carrières des managers de transition, la mise en place d’un encadrement commercial est à souhaiter.

Morgan Philips Executive Transition, pionnier en la matière, est un des premiers cabinets d’Europe à proposer des contrats de management de transition à temps partiel. Ainsi, les entreprises peuvent accéder aux talents les plus compétents lorsqu’elles en ont besoin.

 

 

Kamal Bouzir, Managing Director, Morgan Philips Executive Transition

Email to someoneTweet about this on TwitterShare on FacebookShare on LinkedIn

Pas de commentaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.

 
Laisser un commentaire